03/11/2005

La gare de La Motte réaffectée ?

La gare de La Motte réaffectée ?

 

A plusieurs reprises, la presse a rapporté la volonté du groupe ECOLO local de réaffecter ce bâtiment à d’autres usages, soulignant le fait que le Ministre PS Courard soutiendrait toute initiative allant dans ce sens. Suite à ce souhait, l’échevin Lemoine contacta les autorités de la SNCB pour envisager une quelconque utilisation du lieu. Lors de l’information , Roland Lemoine revint avec diverses informations car des parties de l’ancienne gare sont toujours occupées soit pour accueillir des équipes d’ouvriers, d’autres abritent toujours des commandes d’aiguillages tandis que la poste y ouvre toujours un guichet. Seule donc, la salle des pas perdus pourrait accueillir des activités autres.

L’UCPW ne peut que marquer son opposition à toute forme d’occupation des lieux désertés pour quel que service communal que ce soit car depuis la triste décision de la SNCB de fermer le guichet, le lieu est devenu très insécurisant, les locaux peuvent être vandalisés très facilement vu l’isolement de la gare, les bâtiments souffrent de tagages réguliers, des trafics nocturnes de toute nature s’y déroulent, insécurisant d’ailleurs les derniers travailleurs rejoignant Courcelles tard le soir.

La commune a déjà suffisamment dépensé d’argent pour retaper des bâtiments qui ne lui appartiennent pas.  Que ceux qui tuent les services publics assurent la pérennité des bâtiments qu’ils laissent ainsi à l’abandon Cela suffit donc !

 

En bref.

 

Les Gouytois doivent-ils se réjouir ? Un pont provisoire a été installé sur le canal Charleroi-Bruxelles  pour permettre la reconstruction du pont de Pont-à-Celles et éviter ainsi aux riverains de longs déplacements. En sera-t-uil de même lorsque ce sera le tour des travaux à hauteur de Gouy ?

 

Un deuxième motif de réjouissance ? Suite à la polémique surgie lors de la fermeture de l’école des Hautes Montées à toute activité sortant du cadre scolaire, la majorité avait inscrit au budget 2005 un montant de 300.000 euros pour transformer l’ancienne école de la rue Ferrer en salle polyvalente. Cette volonté a causé bien des émois dans cette rue. Le silence actuel est-il annonciateur d’écoute de la part du Collège ? L’Ucpw ne perdant pas de vue le dossier a interrogé le bourgmestre sur les intentions de la majorité. D’après la réponse donnée., il semblerait qu’un autre endroit pourrait être choisi pour accueillir cette salle. Certaines rumeurs nous laissent toutefois sceptiques.

 

Rappelons cependant que les actions des citoyens ne sont jamais vaines lorsqu’ils se mobilisent pour faire pression sur leurs élus plutôt que de considérer les hommes et femmes politiques comme des vendus ou des pourris.

 





15:25 Écrit par UCPW | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.