23/11/2005

Présence policière sur le marché de Courcelles

Présence policière sur le marché de Courcelles :

donnez-nous votre avis.

Début avril, Monsieur C. sortait de la banque Fortis, située sur la Place Roosevelt. C’était un mercredi, jour de marché. A peine sur le seuil de la banque, il a été poussé et renversé par trois jeunes filles qui lui ont dérobé la somme qu' il venait d’encaisser au guichet, soit l'équivalent de 1.000 €.

Octogénaire, Monsieur C. s’est rendu aussitôt à la permanence de police, à la rue du Temple, pour signaler les faits. Lors de sa déposition, le policier,  lui a conseillé de ne pas aller à la banque sur la Place Roosevelt un jour de marché. Cette réponse témoigne d’une réalité criante : l’absence d’une réelle présence policière sur la place du Trieu, le mercredi, jour de grande affluence.

Outre des agressions de ce genre, espérons-le plutôt rares, des actes de grivèlerie, de vol à la tire sont régulièrement commis.

Il faut aussi souligner que la circulation, ce jour-là, dans toutes les rues avoisinant la place, est abondante. Il est dès lors très difficile de pouvoir quitter la rue Churchill, soit en direction de Souvret, soit en direction de Trazegnies.

Notre population se sent de plus en plus insécurisée, déclare la conseiller UCPW Robert TANGRE en conclusion de son interpellation et il demande au président de séance Pol Quériat, les raisons de cette absence policière, qui ne peut en aucun cas être justifiée par un sous-effectif du cadre de la police.

Dans sa réponse, le Bourgmestre ff répond à l’interpellant que le service de police est orienté régulièrement les mercredis vers la place du Trieu. Il ajoute qu’un service de sécurisation vient d’être installé et que des patrouilles de surveillance seront plus fréquentes pour diminuer le mal ressenti par la population. Il conseillera également au service d’intervention d’orienter leur disponibilité vers la place du Trieu le mercredi matin.

Suite à cette intervention, interrogé par la presse, le Chef de zone déclare que des policiers en civil surveillaient régulièrement les lieux.

Depuis le mois d’avril, vous sentez-vous suffisamment en sécurité le jour du marché? Percevez-vous maintenant une présence policière plus important ? N’hésitez pas à nous faire des propositions que nous transmettrons au Bourgmestre, chef administratif de la police. Faites-le nous savoir en écrivant UCPW, rue Lemaître 1 à Courcelles, en nous envoyant un fax au 071/ 305830 ou un courriel sur ucpw@skynet.be

12:14 Écrit par UCPW | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.