25/07/2006

Le Petit rapporteur n°8: Robert Tangre agressé sur le marché de Courcelles - Enfin, un peu de considération pour Trazegnies? - Deux élus cdh mouchés - L'ICDI et nous - A Chacun son logis: "Rien,rien de rien,non, je ne dirai rien -

Le Petit Rapporteur

Feuillet périodique rédigé par l’Union Communale Progressiste et Wallonne      N°8

 

Robert TANGRE agressé sur le marché de Courcelles

 

Lors de la dernière distribution du « Petit Rapporteur », notre Camarade Robert Tangre, conseiller communal et chef de groupe Ucpw au Conseil communal a été agressé alors qu’il distribuait, comme il le fait régulièrement, un tract de notre formation politique donnant notre point de vue sur la gestion communale.

Au cours de cette distribution, il a été agressé par un énergumène qui lui a jeté un tract au visage, l’a frappé et a achevé cet assaut de sauvagerie par quelques coups de pied.

De plus, l’agresseur a menacé Robert Tangre des pires représailles s’il s’en prenait encore au PS et à Madame Lambot, échevin cdh.

Les coups et blessures ont été constatés par un médecin. Plainte et demande de réparation ont été déposés à la police.

De plus au cours de cette agression, une dame a été bousculée au sol et souffre, elle aussi, de douleurs diverses.

Nous tenons à vous rassurer sur l’état de santé de notre camarade car il faudrait beaucoup plus que le geste d’un crétin pour l’empêcher de dire tout haut ce qu’il pense de la gestion de la commune.

Le geste imbécile de ce personnage ne peut toutefois pas être imputé à l’un ou l’autre parti de la majorité courcelloise. Pour marquer sa désapprobation le PS a diffusé un communiqué dénonçant de telles pratiques tandis que plusieurs membres appartenant à toutes les formations politiques de l’entité ont tenu à lui manifester leur soutien. 

 


 

Enfin, un peu de considération pour Trazegnies ?

 

Lors de la séance du 7 juin dernier, le Conseil communal de notre entité a voté à l’unanimité le mode de passation du marché, la fixation des conditions la mise à disposition d’un prêt pour financer les travaux de restauration, de rénovation et d’aménagement des bâtiments de la place Larsimont de Trazegnies ainsi que la restauration et la protection des vitraux de la salle du conseil.

Même si la décision a des relents électoralistes, l’UCPW ne peut que manifester son contentement suite à cette décision.

Toutefois les escaliers monumentaux ne retrouveront

pas encore leur balustrade de pierre, ni la tour son beau clocheton. A quand l’ensemble prestigieux retrouvera-t-il son élégance d’antan ?

 


 

Deux élus cdH mouchés.

 

La position des élus UCPW mais aussi ECOLO concernant l’application du principe de précaution pour le placement d’antennes relais pour GSM est bien connue de tous.

Il est nécessaire toutefois de rappeler que les deux élus cdh, en l’absence de Madame Lambot, avaient raillé l’ensemble des autres conseillers votant pour le retrait de la décision du conseil communal précédent visant  à construire une telle antenne à proximité de l’école des Hautes Montées de Gouy.

Mal leur en prit car un conseiller ECOLO, un peu curieux, était allé fouiller sur le site officiel du cdh, leur parti, et avait ainsi pris connaissance de la position officielle de celui-ci.

Il serait injuste de croire qu’au cdh, l’information ne circule pas. Il faut en déduire, que forts de leurs certitudes, nos deux compères ont, eux, négligé de s’informer sur la position de leur parti en ce domaine.

Pour un couac, c’est un couac. En conclusion, il vaut mieux parfois tourner sa langue sept fois dans sa bouche

 


 

L’ICDI et nous.

 

Après le reportage sur l'ICDI diffusé par la RTBF et les articles parus dans la presse, en tant que citoyens courcellois mais aussi en tant qu'élus, nous nous sentons très interpellés par les faits dénoncés. Que ceux-ci soient justes ou faux, le problème soulevé révèle un véritable problème d'information, de transparence et de démocratie.

Très souvent, depuis 18 ans, les conseillers UCPW ont exprimé leur agacement devant la gestion peu démocratique de diverses intercommunales. En effet, l'information se noie entre les strates du pouvoir.

Partant du Conseil communal qui élit des délégués à l'assemblée générale et un ou des représentants aux conseils d'administrations, il semblerait que ces derniers eux-mêmes disposent de peu d'informations également s'ils ne font pas partie du sacro-saint lieu de décision à savoir le comité de gestion ou comité directeur quand celui-ci n'est pas chapeauté d'un organisme non élu.

Les critiques avancées contre la gestion de l'ICDI vont dans ce sens. Des décisions sembleraient prises sans que

ne soient consultés les administrateurs. Après l'histoire de la Carolorégienne, cette nouvelle affaire ne peut être

que profitable au vote d'abstention ou au vote de sanction du "politique EN GENERAL"; Que derrière la dénonciation de faits qui seraient délictueux puisqu'une instruction judiciaire est ouverte, il y ait des motivations partisanes ne doit pas nous réjouir car la dénonciation de ces faits s'ils sont avérés aurait dû l'être depuis bien longtemps et non dans la proche perspective des élections communales. En effet, les membres d'un Conseil d'Administration s'ils sont informés de dérapages ont le droit mais surtout le devoir d'interroger, d'exiger des comptes. En cette affaire, tous partis confondus, tous semblaient approuver la bonne gestion de l'ICDI et vanter celle du président de l'intercommunale en question.

En ce qui concerne notre mouvement, l'UCPW, qui peut, certes, assister aux assemblées générales de l'intercommunale mais sans droit de vote, nous avons toujours exprimé notre méfiance envers la gestion actuelle de la récolte et de l'élimination des déchets. Chaque année, nous nous sommes toujours opposés à la collecte par les sacs-poubelles payants et notre ras-le-bol a été atteint lors de l'instauration de la taxe forfaitaire, qui en l'occurrence ne servait pour la majorité courcelloise qu'à permettre l'équilibre des finances communales. Le coût de la collecte, du ramassage, du traitement, de l'élimination et du recyclage des déchets atteint des sommets toujours dépassés année après année.

Alors comme tout Courcellois(e), nous nous interrogeons donc lorsqu'une émission nous dit que des voitures luxueuses étaient mises gratuitement à disposition de personnes ayant des revenus propres importants, lorsque la société, sortant de son objet social, travaillait dans l'immobilier ou qu'elle sponsorisait des clubs sportifs. Cela est inadmissible car cela ne pourrait être réalisé que par l'apport des finances des communes affiliées dont la nôtre, Courcelles, qui détient quelque 16 000 parts financières dans l'ICDI..

C’est ainsi que pour terminer son intervention l’UCPW a posé un certain nombre de questions au seul représentant de notre commune au sein du Conseil d’Administration de l’ICDI lui demandant de les poser lors d’une prochaine assemblée de l’ICDI et de nous faire rapport. Monsieur Sœur nous répondit positivement puis l’ensemble du Conseil communal vota une motion présentée par ECOLO, le MR et l’UCPW demandant que l’actuel conseil d’administration de l’ICDI dépose plainte contre X et se constitue partie civile avec le soutien de toutes les communes affiliées.

 


 

A Chacun son logis : « Rien, rien de rien, non, je ne dirai rien.»

 

La presse a annoncé les résultats de quelque 76 audits réalisés au sein des sociétés de logements sociaux. La société dans laquelle notre commune détient un nombre relativement important de parts n'est pas dans les mieux classées et n'est pas considérée parmi les mieux gérées.

Ce fait nous interroge dans la suite logique des interpellations que nous avons développées lors des derniers conseils communaux.

Il faut rappeler que nous avions déjà interrogé la présidente de la société et conseillère communale, Madame Gilbert à propos des travaux techniques non réalisés par la société ( non-tonte des pelouses, taille ubuesque des haies, non-nettoyage des abords, venelles, …)

A ces questions, la présidente a toujours répondu de façon sibylline. Le responsable était le temps qu'il faisait dans notre pays et comme les jours de pluie sont très nombreux, les ouvriers ne peuvent effectuer leur travail.

 Un des points reprochés à la société par l'audit serait le manque de suivi des services techniques de la société, donc ni plus ni moins que ce que nous dénoncions lors du Conseil d'avril dernier. Dans une interview de la présidente parue dans la Nouvelle Gazette du 13 mai, celle-ci ne pointe plus son doigt vers le ciel mais reconnaît le fait en faisant référence au décès (malheureux pour tous) du responsable technique suite à une longue et pénible maladie.

Si on la suit : à « A Chacun son Logis », lorsqu'un chef est malade, il n'existe donc personne capable de prendre le relais.

Par cette nouvelle interpellation, l’UCPW désirait obtenir dans le délai le plus bref une copie de l'entièreté de l'audit pour connaître les manquements reprochés à la société.

Tour à tour, Madame Gilbert et Monsieur Richard, vice-président soutinrent que la Société Wallonne du Logement leur interdisait de communiquer le contenu du rapport tant que l’audit n’était pas totalement terminé.

La main sur le cœur, dans un grand élan de transparence (dans le long terme), Madame Gilbert déclara que le rapport serait communiqué aux conseillers dès que la SWL lui en donnerait l’autorisation.

Curieux, voici des administrateurs qui ont été désignés par notre conseil communal qui obéissent aux injonctions d’un certain pouvoir, négligeant d’informer dans la plus grande transparence  ceux qui les ont élus.

Nous en souviendront le moment venu déclara l’UCPW tandis que Madame Lambot, très sèchement apostropha son coéquipier Monsieur Richard, lui rappelant qu’il était redevable de comptes DEVANT LE CONSEIL COMMUNAL.

Et comme d’habitude à Courcelles, cela se termina dans l’indifférence la plus totale.

 


 

Il n’y aura pas de sens unique à la rue Hannecart à Souvret.

 

Les riverains voient de nombreux automobilistes emprunter leur rue pour éviter les feux rouges de l’avenue de la Libération. La police refuse leur demande motivée par une circulation importante.

 

Pour tout contact avec l’UCPW :

Georges Cambier, secrétaire

Rue de Forrière, 120 à 6180 Courcelles.

GSM : 0497 / 16 74 66

Courriel : ucpw@skynet.be

22:04 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Dur, dur, la politique.

Écrit par : élections 2006 | 25/07/2006

LE PETIT RAPPORTEUR ? EST AUSSI UN INSTRUMENT! A force de collecter des infos, qu'en faire, un tas ou un point ? car le petit rapporteur est aussi un instrument qui permet aux navigateurs de faire le point ... du point d'interrogation sur le pourquoi et le comment? Comment en est on toujours au point mort? et là encore pas de limites dans la descente aux enfers...Un point d'exclamation ou encore trois petits points...un point de vue, c'est assez limité disait la baleine(c'est assez) il faudrait ouvrir les yeux sur la réalité et ne pas la voiler de chiffres et d'arguments qui ne tiennent pas compte de cette misère grandissante, tout ceci avant de recevoir un poing sur notre face. C'est donc tous les jours qu'il faut être sur le terrain, parler, dialoguer, convaincre on verra après avoir donné toutes les explications, in-former...sans manipuler l'opinion publique, "c'est quand qu'on va ou pour une vraie démocratie, participative, ou le cause toujours disparaît enfin des murmures cachés sous les masques..." jjs

Écrit par : saukhrâte | 13/12/2006

Il est vrai que dans plusieurs communes.on a suprimé des effectifs de police de proximité.Devant le problème d'insécurté qui règne prtout.la protection citoyenne est quasiment nule.Il en revient à la haute autorité de la plice de revoir la copie.Et les communes de réagir face à cette lacune,dans cet univers infesté par la drogue,et autres délies.L'économie ne doit pas mettre en insécurité la vie de nos citoyens.(à vous les grands politiciens d'oeuvrer pour une nation infestée de malfrats,de gangs,de toutes sortes d'agressions.une police proche des citoyens est une chose PRIORITAIRE.J'ai donné mon avis en tant qu'ancien responsable de comité de cartier,et vice président.JEne sais plus à cause de mon handicap.mais mon esprit combatif est toujours bien présent.(Amitiés à tous.)gilbert.cuisenier@skynet.be

Écrit par : gilbert.cuisenier | 07/04/2012

j'ai travaillé au sein des toxicomanes.je suis sensible à cette situation d'une jeunesse qui se perd.jadis actif au sein d'une organisation nommée( TEEN-CHALLENGE) j'ai eu ce plaisir d'aider des jeunes à sortir de cet enfer de la drogue.J'ai vu la souffrance de près,quand dans unappartement,nous avons travaillé a soigner,et a remettre ces jezunnes sur la vrai voie sociale.On a eu des résultats positifs.cela sous la surveillance de la police de schaerbeek,il y a des années.il faut aider ces jeunes en perdition.les remettre sur le bon chemin.une olitique de prévention efficace s'impose.Un meilleur tri aux frotières.Ne pas laisser rentrer n'importe qui chez nous.soutenir ceux qui veulent s'intégrer et travailler.Changer en profondeur une uneilleure olitique protectionniste des jeunes.Une meilleure politique sociale.Une profonde révision économique.En vue d4offrir Un avenir meilleur.Voilà! MESSIEURS LES POLITITIQUES,la balle est dans votre camp,pour sauver notre société profondément malade.A vous...!

Écrit par : gilbert.cuisenier. | 15/04/2012

COURCELLES.DEPOTOIR.CHARLEROI DEPOTOIR.LEGRAND CHARLEROI MONTRE UNE MAUVAISE IMAGE DE LA WALLONNIE.DES CITOYENS IRRESPECTUEUX.LA POLICE PEU SOUCIEUSE.PEU DE VERBALISATIONS.LA BELGIQUE SE SALIT DANS UNE GRANDE NEGLIGEANCE.QUE JE PASSE LA FRONTIERE FRANCAISE.C'EST PROPRE.QUE LES CONSEILS COMMUNAUX PLANCHENT SUR CE GROS PROBLEME.ON A CONNU IL Y A DES ANNEES A LA GARE DE CHARLEROI.LES RATS CIRCULAIENT LA NUIT DANS LA GARE.AUJOURD'HUI PLUS.MAIS DES RATS DANS LES RUES.CRACRA..QUAND FERA-T-ON UNE BONNE TOILETTE DANS NOTRE BELLE WALLONNIE QUI S'ENCRASSE ?MESSIEURS.ENLEVEZ TOUT CELA.PUCES,BLATES.RATS ET COMPAGNIES.RENDEZ SA DIGNITé A LA REGION.A LA BELGIQUE.CAR SI JE PENSE PLUS PLOIN.BRUXELLES N'EST PAS MIEUX.5MON COUP DE GUEULE DE CE MATIN.gilbert.cuisenier.

Écrit par : gilbert.cuisenier | 18/04/2012

A GAUCHE TOUTES !ENFIN,la france va respirer avec un virage à gauche.le front des gauches POURRA DIRE ET PARTICIPER AUX DECISIONS.ON NE SAURA PAS SE PASSER DE SON AVIS.C'EST UNE VICTOIRE CONTRE LA PUISSANCE CAPITALISTE.ELLE DEVRA TENIR COMPTE DES CAUSES LES PLUS FAIBLES.LA SITUATION FRANCAISE AURA UN IMPACT CERTAIN POUR NOTRE PAYS BELGIQUE.CHANGEMENT POUR L'EUROPE PLUS SOCIALE A OBTENIR.CONCERTATIONS FRANCO-BELGE.FRANCO ALLEMANDE;OBTENIR UNE VRAI TABLE RONDE EUROPEENNE POUR UN CHANGEMENT PROFOND SOCIAL,UN MEILLEUR PARTAGE ENTRE LES PAYS MEMBRES,MEILLEURES GARANTIES POUR L'EMPLOI,ET UNE VERITABLE LIBRE CIRCULETION DES EUROPEENS SANS BLOQUAGES ET SANS DISCRIMINATIONS.POUR UNE GRANDE EUROPE PLUS HUMAINE.EN AVANT ! VIVE LA GAUCHE.POUR AUSSI DES CHANGEMENTS EN BELGIQUE.( ALLONS ENFANTS DE LA PATRIE...)ET CHEZ NOUS AU SON DE L'INTERNATIONNAL AVAVANçONS VERS LA VICTOIRE.gilbert;cuisenier@skynet.be

Écrit par : gilbert.cuisenier | 08/05/2012

Les commentaires sont fermés.