17/12/2006

Le Petit Rapporteur n° 9: "A l'écoute des citoyens: "Rien qu'un slogan" - Les agents du CPAS de Courcelles n'ont pas le temps de chômer - Budget 2007:1 er acte de la comédie scabinale - 2ème acte le 20 novembre 2006 - L'extrême droite n'est pas bienvenue

"A L'ECOUTE DES CITOYENS : « RIEN QU'UN SLOGAN! »

Pendant la campagne électorale, le Parti Socialiste de Courcelles a affiché partout sa conviction d'être "A l'écoute des citoyens"...Un beau slogan, très à la mode, mais qui n'ira pas plus loin! La preuve: la dernière séance du conseil communal du 20 novembre.
Plusieurs dossiers et interpellations - notamment de l'UCPW - ont permis à la majorité de donner toute la mesure de son mépris à l'égard de nos concitoyens:

- Des Courcellois sont légitimement inquiets d'un nouveau projet d'installation d'une antenne GSM près de leur habitation? Leur pétition est remballée d'un revers de main par un maïeur convaincu que des naïfs ont signé uniquement "pour faire plaisir"...
- L'UCPW interpelle depuis plusieurs années sur ce problème de santé publique? Peu importe... Pour le Collège, ce n'est qu'une interpellation de plus qui suivra le chemin des autres.
Classement vertical!
- Autre problème abordé lors du conseil communal: celui de l'arrivée probable dans le zoning industriel d'une entreprise manipulant des produits dangereux: 20 tonnes de produits corrosifs, deux tonnes de produits toxiques, dix tonnes de produits dangereux pour l'environnement, 30.000 litres de liquides inflammables, 30.000 litres de détergents, etc... Certains riverains, dont quelques-uns vivent à cinquante mètres à peine de ces futurs dépôts, sont légitimement inquiets et sont venus le dire lors de la séance du conseil communal. En guise de réponse: le mépris, une fois de plus: « A en croire la majorité, ce stockage n'est guère plus dangereux qu'un litre d'eau de Javel dans notre cave (sic!)... » Et d'ailleurs, tant pis si ces mécontents se manifestent trop tard: ils n'avaient qu'à mieux ouvrir les yeux; ils auraient alors peut-être vu le très discret avis d'enquête affiché à la sauvette!

C'est donc cela "Etre à l'écoute des citoyens"! Il suffisait de le dire...avant les élections...histoire d'éviter les déceptions...
Mais c'est vrai: c'était la dernière réunion de cette majorité PS-CDh. Le 4 décembre, un nouveau Conseil communal et un nouveau Collège échevinal seront installés. Nouveaux, vraiment ? L'otage cdH sera remplacé par un figurant MR au sein d'un système PS qui reste résolument le même!
Il y a donc fort à parier que la nouvelle majorité reprendra les bonnes habitudes de l'ancienne: « Ecouter les citoyens sans vraiment les entendre... »

M.H.

 

 

Les agents du CPAS de Courcelles n’ont pas le temps de chômer.

 

Au mois d’octobre dernier, le Président du CPAS de Courcelles, Monsieur Fernand Payen, présentait son rapport annuel.

Dans la documentation très fouillée qui est parvenue aux conseillers, nous relevons quelques points susceptibles d’éclairer nos lecteurs sur l’état d’appauvrissement  accéléré de notre population. 

 

Trois nombres vous sont présentés ci-dessous pour les domaines qui nous interpellent plus particulièrement :

 

Le premier indique la situation au 31/12/2001

Le deuxième,  la situation au 31/12/2005

Le troisième,  pour l’estimation 2006

 

Aides pour la fourniture d’énergie

105 dossiers                 248                  192

 

Revenu d’intégration / minimex

789 dossiers                 936                  1035

 

Hébergement

99 dossiers                   120                  106

 

Allocations de chauffage

365 dossiers (2004)       565 (2005)        908 (2006)

 

Repas à domicile

38 284 repas                 44833               48229

 

Service de médiation de dettes et de guidance énergétique

181 dossiers                 485                  600

 

Les subventions du Fonds spécial de l’Aide spéciale diminuent tandis que les besoins sociaux vont croissant et nécessitent une augmentation importante du nombre de travailleurs au sein du CPAS. En conséquence, la quote-part du CPAS va croissant également.

468 332 euros               484 617            516 844

 

Transferts des subventions communales en faveur du CPAS

2.705.643,80 euros en 2004

2.803.355,85 euros en 2005

 

soit presque 100 000 euros supplémentaires ou environ 4 000 000 FB. La Région Wallonne diminue donc ses interventions, les finances communales combleront le trou. A vos poches, citoyens !

 

 

Budget 2007, 1 er acte de la comédie scabinale :

 

« Monsieur Tangre, c’est la Nouvelle loi qui nous y oblige ! »

 

La main sur le cœur, comme il a toujours eu l’habitude de le faire, l’ancien échevin des Finances, Pol Quériat répondait ainsi de façon moqueuse au conseiller UCPW qui s’étonnait du vote des budgets des fabriques d’église avant le l’installation du nouvel exécutif communal. Il ajoutait «La loi nous oblige à présenter le nouveau budget avant la fin de la présente législature et un conseil communal sera convoqué en octobre avant l’installation du nouveau Conseil le 4 décembre. Nous sommes prêts, ajoutait-il. Cela sera fait ainsi comme cela l’est au CPAS.

 

2 ème acte, le 20 novembre 2006 : 

« On vous propose de voter un premier douzième provisoire »

 

Le point budget n’est pas inscrit à l’ordre du jour mais bien le vote d’un premier 1/12 provisoire qui permettra aux services communaux de pouvoir continuer à fonctionner et à être payés en attendant le vote du budget 2007.

C’est avec un plaisir évident que l’UCPW rappela à l’échevin des finances ses déclarations matamoresques du 16 octobre dernier. Contrairement à vos déclarations, ajouta-t-il, je suis persuadé que vous êtes dans l’incapacité de nous présenter un  le budget 2007 en équilibre car, toutes vos réserves financières étant épuisées vous ne pourrez pas passer le cap de sa réalisation sans la levée d’impôts nouveaux.

Jouant à son tour la note ironique, le conseiller UCPW fit remarquer que sans vote d’un budget 2007, le Bourgmestre allait pouvoir quitter sa fonction et déclarer à l’avenir avec une légitime fierté «  J’ai été bourgmestre pendant 18 ans et nous n’avons jamais levé d’impôts nouveaux. S’adressant à Pol Quériat : « Et vous, Monsieur l’Echevin des Finances, vous pourrez confirmer en déclarant que vous avez été échevin des finances et que durant les 6 années de votre mandat, vous n’avez pas augmenté les impôts. Une restriction toutefois, n’oubliez toutefois pas le doublement de la taxe sur les égouts et la très contesté et injuste taxe sur le ramassage des immondices.»

Se tournant vers le futur bourgmestre, il ajouta : « A vous donc, élus de la nouvelle majorité PS – MR à venir à réduire drastiquement les dépenses, à limiter considérablement les investissements et si ce n’est pas suffisant à augmenter les centimes additionnels ou l’impôt sur les personnes physiques.

 


 

Courcelles PS – MR

 

L’extrême droite n’est pas la bienvenue

 

Courcelles a entamé une législature placée sous le signe de l’interdit : nouveau bourgmestre, nouvelle coalition PS / MR, mais aussi, hélas, une présence marquée de l’extrême droite qui signe là son entrée au sein de l’assemblée communautaire.

Si Axel Sœur, le jeune bourgmestre socialiste, a été plébiscité à l’applaudimètre, les trois élus front national ont été, eux, copieusement hués lors de leur prestation de serment.

Les conseillers Ecolo et de l’UCPW leur ont ostensiblement montré un dos frappé au sceau de la protestation, tandis qu’un public nombreux faisait chœur.

C’est là, la seule péripétie qui aura émaillé une cérémonie strictement protocolaire, comme l’avait préconisé l’autorité de tutelle.

Sitôt installés, les conseillers se sont prononcés sur le pacte de majorité. Pour mémoire, cet acte scelle l’union du PS et du MR, et désigne les titulaires et leurs compétences au sein du collège communal.

Le pacte de majorité a été approuvé par les 17 partenaires de la majorité : les 4 élus cdH se sont abstenus, Ecolo, l’UCPW et Aurélio Cigna, siégeant en tant qu’indépendant, ont voté contre.

On entrera dans le vif du sujet et de la politique, lors de la prochaine séance. Robert Tangre, le seul élu de l’UCPW a d’ores et déjà donné le « la », dénonçant une démocratie à deux vitesses.

Rendez-vous le 3 janvier pour la suite …

 

Extrait de la Nouvelle Gazette.

M-G.D.

 


 

Le prochain conseil communal se tiendra le 20 décembre prochain. L’extrême droite va déposer sa première interpellation qui se résume en un mot  « EXCUSES »

Va-t-elle demander aux mandataires ECOLO et UCPW de leur présenter des excuses pour leur avoir tourné le dos lors de leurs trois prestations de serment ? Ca démarre bien : il va y avoir de l’amusement à l’avenir à Courcelles, soyez-en assuré(é) !

 

23:13 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.