20/02/2007

Le Petit Rapporteur n° 12

affiche1b

UNE NOUVELLE POLITIQUE A COURCELLES ?... ON VOUDRAIT BIEN Y CROIRE !

Axel-100pct


La nouvelle majorité PS-MR qui dirigera Courcelles ces six prochaines années a présenté, lors du dernier conseil communal, son programme de politique générale. Comment ne pas souscrire à ce généreux fourre-tout qui promet de régler tous les problèmes de la commune?...

Promis, juré: on va veiller à une meilleure qualité de la vie, être à l'écoute de la population, renforcer la présence policière dans les quartiers, lutter contre le sentiment d'insécurité, enrayer la petite délinquance, veiller à la propreté publique et au respect des piétons,
favoriser l'emploi, soutenir le commerce local et valoriser le patrimoine ainsi que le tourisme...

Reste une question: avec quels moyens ?
Quel budget alimentera l'aide à l'emploi, le nettoyage express des rues et des dépôts clandestins, la surveillance des parkings, l'embellissement de la voirie, la présence policière accrue, la valorisation du patrimoine,etc...?

Plus que jamais, l'UCPW se montrera attentive à ce que toutes ces belles promesses ne restent pas dans les cartons. Il y a lieu en effet d'être vigilant:combien de fois n'a-t-on pas
entendu par le passé des échevins renier des engagements "par manque de moyens", entre autres dans le domaine si souvent négligé de l'environnement ? Combien de fois n'a-t-on pas fait aux Courcellois des promesses sans cesse reportées, comme par exemple la réfection de la rue Hamal, promise dès 1992...et toujours en suspens?...
    

De la même manière, on ne demande qu'à croire le nouveau bourgmestre lorsqu'il promet une "nouvelle politique citoyenne": des consultations, des antennes locales de concertation avec la
population, des boîtes à idées, etc... Incontestablement, un vent nouveau souffle sur la politique communale et les gestes d'ouverture de la majorité PS-MR à l'égard de l'opposition constituent un signal plutôt encourageant.

Mais ici aussi, il s'agira d'être attentif: on devine derrière tout cela la "patte" du nouveau maïeur...mais il est n'est pas seul: autour de lui se retrouvent quelques solides représentants de l'"ancien régime", habitués à d'autres pratiques...habitués aussi aux belles promesses "qui ne mangent pas de pain"...
    

Alors ? Une nouvelle politique à Courcelles ! Chiche ?

 

Michel HUCORNE

 


La majorité tenue à la culotte

 

cdH frustré et Gauche déçue : l’opposition courcelloise attend la majorité au tournant.

 

Courcelles – La note de politique générale présentée par Axel Sœur a suscité la réaction de l’opposition. Les deux partis de gauche : Ecolo et UCPW, ainsi que le cdH. Ils se sont tous exprimés sur leur vision de cette nouvelle équipe violette installée au pouvoir.

Leurs discours furent marqués par la frustration et cet espoir déchu sur leur participation au pouvoir. Le cdH s’est estimé répudié et écarté du pouvoir. Les deux partis de gauche, qui espéraient obtenir des faveurs du PS pour former une tripartite, se sont étendus sur la faiblesse de cette alliance PS – MR.

L’UCPW a déploré la déliquescence de la gauche, qui a malheureusement profité à l’extrême droite. Christophe Clercy, chef de file Ecolo, s’est lancé dans une élocution comparative entre le milieu de football et le monde politique courcellois. Il est revenu sur le bilan de l’équipe 2006 qui n’a pas réussi son pari difficile : « Tant de sujets inexplorés, de projets oubliés ! », et a estimé que cette nouvelle majorité est lézardée et présente plusieurs failles : « celle du MR d’abord, et ensuite par les rivalités et les luttes pour le pouvoir au PS. Le nouveau meneur de jeu et l’arrivée de deux femmes pourraient nous faire percevoir toutefois, un horizon plus ouvert ».

Robert Tangre a tenu un tout autre discours à l’égard du PS. « Il est certain que ce n’est pas avec ce type de partenaire que vous (le PS) aurez de mauvaise surprise, mais j’émets des doutes sur les capacités de changement de cette nouvelle équipe. J’ignore où elle trouvera les appuis nécessaires pour rompre avec les pratiques maintes fois dénoncées ».

 

L’opposition émet des doutes. Ecolo, lui, conclura en précisant qu’il « marquera la majorité à la culotte » sur les thèmes écologiques, de développements durable, l’information et la participation citoyenne. La coalition violette n’enthousiasme donc pas la foule à Courcelles.

M.I.G

DH

 


 

LETTRE OUVERTE A MMmes et MM. LES BOURGMESTRE ET ECHEVINS DE COURCELLES

NON A LA FERMETURE DU BUREAU DE POSTE DE COURCELLES-MOTTE

 

poste1

 

Mesdames, Messieurs,

 

La plus grande urgence nous impose de vous interpeller aujourd'hui, après avoir appris la décision de La Poste de fermer anticipativement le bureau sis à la gare de Courcelles-Motte dès le 23 février prochain.

Cette fermeture intervient dans le cadre du plan de restructuration de La Poste, au mépris de sa plus élémentaire mission de service public. Le constat n'est malheureusement pas nouveau: la
libéralisation des services postaux privilégie la rentabilité au profit de l'actionnariat, et au détriment de la population... Mais à Courcelles, toutes les limites sont franchies: après la fermeture pure et simple du bureau de Gouy et la cure d'amaigrissement imposée aux bureaux de Souvret et Trazegnies, voici la fermeture SANS COMPENSATION du bureau de la Motte!
A partir du 23 février, nos concitoyens qui habitent dans le quartier de la Motte devront parcourir au minimum 1, 4 km pour acheter un timbre... Aucun commerce de proximité n'a, en effet, accepté de suppléer aux carences de La Poste... et par ailleurs, il est inimaginable
de solliciter le facteur, contraint aujourd'hui d'effectuer sa tournée en un temps record imposé par le très libéral plan Géoroute! Le Courcellois du quartier de la Motte, surtout s'il ne dispose pas de voiture ou s'il est âgé, n'a donc plus aucune solution...
Cette décision de La Poste est d'autant plus inacceptable que, dans le même temps, le projet d'Espaces Multi-Services (EMS) - dont une agence postale - à la gare de Courcelles-Motte, accepté et soutenu financièrement en 2005 par la Région wallonne, a été purement et simplement abandonné...
Nous vous demandons donc instamment d'intervenir au plus vite auprès des autorités de La Poste et de la SNCB pour éviter l'abandon de tout un quartier de notre entité.
Attentifs, comme toute la population, aux suites que vous voudrez bien réserver à notre requête, nous vous prions, de croire, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de notre considération la meilleure.

 

Le Comité de l’UCPW

 

affiche-2

 

Si vous désirez en savoir plus sur les mesures antisociales prises par La Poste, cliquez sur : http://etincellebulletin.skynetblogs.be/archive-week/2007-01

 

Quel avenir pour la poste belge?


 

A propos du Pont du canal de Gouy.

 

Fin de l’année 2006, les travaux de remplacement du pont du canal de Pont-à-Celles se terminaient. Pour rappel, ce sont de nombreux ouvrages d’art de la même conception que le MET envisage de remplacer à cause de la dangerosité qu’ils représentent.

Il faut se remémorer que les travaux de remplacement celui de Gouy-lez-Piéton classé prioritairement second devaient débuter immédiatement après.

L’UCPW a interpellé la majorité pour savoir si notre administration communale avait reçu des informations quant au début des travaux et au remplacement espéré par tous de l’ouvrage d’art lorsqu’il sera abattu par un pont provisoire ? Dans sa réponse, Christian HANSENNE, échevin des travaux a fait savoir à l’assemblée que le pont actuel ne serait pas démonté durant les travaux car il pouvait encore soutenir le charroi actuel durant ceux-ci. Le nouveau pont serait lui construit à un autre endroit. A l’emplacement de la nouvelle gare, donnant de l’autre côté sur la rue de Nivelles ? Cela serait dans l’ordre des possibilités.

 

Robert TANGRE

 


 

Parcs à conteneurs surveillés.

 

Premier bilan des mesures à la fin du mois de janvier :

 

Courcelles – Situé dans un quartier isolé et difficile de Courcelles, le parc à conteneurs est devenu la bête noire de l’ICDI, le point sensible.

En novembre, le parc était une nouvelle fois la cible d’actes de vandalisme. L’ICDI fermait la structure durant 15 jours. Le parc a fait l’objet de mesures exceptionnelles par l’Intercommunale ICDI, en décembre dernier. La sécurité y a été fortement renforcée.

Interrogé sur cette problématique par Robert Tangre, le nouveau bourgmestre courcellois a confirmé qu’un premier bilan sera effectué à la fin du mois de janvier afin d’évaluer l’efficacité de ces mesures. « Une réunion entre la police, la direction de l’ICDI et moi-même est prévue pour en débattre ».

Les autorités prennent l’affaire du parc à conteneurs au sérieux. Si la violence dont a été victime l’infrastructure était inacceptable, de nombreux citoyens se plaignent également de la gestion de ce parc. « A plusieurs reprises, il m’a été avancé que des voitures chargées ont été refusées, alors qu’elles rentraient dans le parc après une longue attente, explique Robert Tangre. Il ne faut donc pas s’étonner des réactions négatives qui peuvent s’en suivre ».

Axel Sœur s’est entretenu sur ce point avec le directeur de l’ICDI, afin que du personnel mieux qualifié et formé à l’accueil de la population puisse être dépêché sur le site.

Si les autorités locales s’abstiennent de tirer à boulet rouge sur la gestion de ce parc par l’ICDI et le personnel qui y est employé, les remarques de la population sont bien nombreuses. Les soucis rencontrés au parc à conteneurs de Courcelles trouvent donc leurs sources tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la structure.

 

DH – 13-01-2007 – M.L.G

 

12:08 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.