04/12/2008

Le Petit Rapporteur Courcellois de décembre 2008

Dans le jardin de sa maison de Cadaquès (Espagne), Salvador DALI a créé la sculpture "Le Christ aux déchets". Celle-ci illustre très bien le message que diffusait l'ASEC, il y a une quinzaine d'année: "Cessons de faire de Courcelles une poubelle!"

Les membres de l'Union Communale Progressiste et Wallonne souhaitent à tous leurs concitoyen(ne)s, une bonne et heureuse année 2009 et se tiennent plus que jamais à leur disposition.

Le-Christ-aux-déchets

 


 

rue Jean Friot

Les habitants de la rue Jean Friot vont-ils pouvoir commencer à espérer?

L
'
égouttage et la rénovation de cette rue située aux confins de Roux, s’imposent depuis des décennies. Depuis sa création, l’UCPW, par la voix de son Président Georges Cambier en demandait déjà la rénovation en 1988, sous l’œil témoin de Télésambre. Depuis ce temps, des tracts ont été distribués et plusieurs interpellations ont été développées au sein du Conseil communal, par Robert Tangre.

La couverture routière de cette voirie est faite de gros pavés qui, au fil des années, se sont fortement déglingués aggravant sa dégradation. Les filets d’eau déformés collectent des eaux nauséabondes sur la voirie. En certains endroits, les eaux stagnent.

Depuis l’aménagement du terril de l’Estacade, des terrains ont été vendus et des maisons se sont érigées sur les parcelles. Bientôt, de nouvelles constructions s’élèveront sur l’entièreté de la rue, fait nouveau qui rend la rénovation de la rue de plus en plus urgente.

2008, le budget présenté au Conseil communal prévoyait, enfin, la rénovation de cette voirie. Enfin les habitants pouvaient se réjouir de voir se terminer leur cauchemar. Mais le 3 novembre 2008, la 3ème modification budgétaire présentée par la majorité PS-MR retirait le montant destiné à la rénovation prévue. Cette volte-face ne pourra que décevoir les riverains  puisque les travaux ne débuteront pas en 2008.

Toutefois « prévoyant », l’échevin des travaux, Christian Hansenne, voulut rassurer Robert Tangre en lui affirmant que la rénovation de cette artère serait inscrite dans le plan triennal des travaux (soit sur les années de 2009 à 2012).

ET oui riverains, dans l’attente de cette concrétisation …,  prenez donc votre mal en patience ! 

L’intervention de Robert Tangre a-t-elle fait réfléchir la majorité ? Lors du Conseil communal du 21 décembre, un point était inscrit à l’ordre du jour : « Cahier de charges pour l’égouttage de la rue Jean Friot ». Christian Hansenne tint à affirmer que la procédure commencera dès à présent car la dépense serait inscrite dans le budget 2009.

Qui vivra, verra ! Riverains, dans l’attente de cette concrétisation …,  prenez donc votre mal en patience ! 


A l' attention de constatateur@courcelles.be:

Objet : article du Tan Que Vive concernant les poubelles
 

Logo_ICDI_alphaJ'ai lu avec intérêt l'article à la "une" de TAN QUE VIVE sur les nuisances occasionnées par les sacs poubelle abandonnés sur la voirie en raison de collectes manquées.

A plusieurs reprises, des sacs sont restés à rue en raison du non passage des camions de l'ICDI ( personnel insuffisant, pannes ou grèves). Parfois, la collecte se fait "en rattrapage" le lendemain, parfois le samedi qui suit, parfois la semaine suivante...nul ne le sait... Avant de menacer les citoyens d'une amende, ne devriez-vous pas inciter l'ICDI - service que nous payons  - à informer correctement la population et à prévoir des collectes supplémentaires annoncées en cas de problème ?

Cela étant, il est exact que des sacs ainsi abandonnés rendent encore plus difficiles la circulation des piétons sur les trottoirs  envahis par des voitures impunément garées. Que je sache, il n'est pas permis de stationner sur les trottoirs non plus...voilà une  incivilité bien plus grave, qui n'est nullement réprimée dans l'entité ( contrairement à ce qui se passe dans les communes et villes voisines).

Bon succès dans votre mission!

Michel Hucorne


Les électeurs du Front national trompés

 

 un an au fnL’ASBL « Progrès et Culture » avait invité le dimanche 23 novembre dernier Monsieur Thierry Hart – Eeckhoudt à venir présenter son livre « Un an au Front National ». Ce livre dépeint, de l’intérieur, le fonctionnement du Front National dans la région de Charleroi, là où il a sa plus forte implantation et effectué sa progression la plus importante : 4 élus à Charleroi (2008: 2 dissidents), 3 à Courcelles (2008 : 1 dissident), 3 à Châtelet, 3 à Pont-à-Celles …

Préoccupant pour les forces du progrès, mais aussi désaveu cinglant pour les pouvoirs en place. L’électeur a ainsi voulu sanctionner ces pouvoirs, croyant peut-être que les nouveaux élus allaient incarner le besoin de renouveau.

Prenons un exemple :

Courcelles, commune ouvrière, ancienne commune rouge dominée par le Parti socialiste qui, en 1970, obtenait 52 % des voix tandis que le Parti communiste atteignait les 23 %.

2006 apparaît pour la première fois une liste FN composée de 11 candidats inconnus du grand public, car habitant à l’extrême limite de l’entité. Résultat : 11 % des voix et 3 élus, cela au détriment des autres partis (PS qui l’a bien mérité), mais aussi au détriment des forces progressistes et combatives (ECOLO et UCPW) qui perdent chacun un élu. Tout cela, comme l’a souligné le chef de file du parti antidémocratique, « Sans avoir collé la moindre affiche ni distribuer le moindre tract » et, ajoutait-il « sans avoir de programme politique ».

Deux années se sont écoulées depuis ces élections, les citoyens devraient pouvoir juger sur pièce. S’ils assistaient aux séances du Conseil communal, ils pourraient reconnaître et juger si le FN est bien le défenseur de leurs préoccupations, le porteur de leurs revendications. A l’actif des trois élus FN: 3 petites interpellations insignifiantes sur 2 ans, et aucune intervention significative dans les débats, mais, fait remarquable, ils manifestent un soutien effectif sur la grande majorité des propositions de la majorité, notamment en matière comptable (fiscalité, taxation …).

La majorité de Courcelles n’a rien à craindre de ce parti qui vient renforcer ses décisions alors que les autres partis interviennent régulièrement dans les débats, ECOLO et UCPW étant les réels moteurs d’une opposition combative.

féret-delacroixUn élément encore : le FN s’est scindé. Le chef de file a démissionné et siège actuellement comme indépendant. Cette fracture si fragile au sein de la section courcelloise du FN traduit la guerre interne que se font les deux tendances de ce parti. Beaucoup ignorent qu’il existe aujourd’hui deux FN, car, suite à l’inculpation du fondateur, président à vie, le docteur Féret, deux fractions s’opposent, et veulent conserver toutes deux le fameux siège porteur FN et le logo .

Les dissidents sont désormais emmenés par le sénateur Delacroix, l’homme qui chante des chansons de si mauvais goût en pastichant Guy Béart. A la suite de la diffusion de ce pastiche scandaleux, Delacroix a démissionné de la présidence et une action en justice a été intentée contre lui par le MRAX.

cocriamontLe FN ancien est, à présent, dirigé par Cocriamont, l’homme du salut nazi lors d’une ancienne prestation de serment et négationniste du génocide juif. Plainte a été aussi déposée contre lui.

Morale de cette histoire : les Courcellois(es) doivent mieux s’informer sur les personnes qu’ils élisent, car ces élus suivent ou couvrent, par leur silence et leur adhésion personnelle ces partis et les agissements d’ignobles individus nostalgiques du grand Reich millénaire, partisans de la race élue !

Pour en savoir plus, chacune et chacun est invité à participer à la présentation du livre.

Robert Tangre, Conseiller communal


23:46 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.